« Avec cette affiche, nous continuons de faire chanter les couleurs ! » (Studio Des Signes)

Publié le 03.06.2019
L’affiche de la fête de la musique est chaque année l’occasion pour le ministère de la Culture de donner la parole aux artistes et créateurs. Élise Muchir et Franklin Desclouds, fondateurs du studio Des Signes, reviennent sur la création de l’affiche de la 38e édition de la fête de la musique. Rencontre.

Pour vous, qu’est-ce que la fête de la musique ?

La fête de la musique est un moment festif et convivial qui correspond au début des beaux jours et des apéros en terrasse.

 

Avez-vous des souvenirs de votre première FDLM ?

D’énormes enceintes à même le sol, de la musique électro mixée à du RnB et surtout une foule qui danse à ciel ouvert au bord de la Seine…

 

Comment définissez-vous votre travail ?

Dans l’ensemble de nos projets, nous tentons de mêler signes et sens dans une démarche plastique. La typographie est un de nos médiums privilégiés. Elle est envisagée comme matière, couleur et abstraction. Elle permet de multiples jeux graphiques dans des compositions architecturées.

 

Comment cette affiche de la FDLM s’inscrit-elle dans votre parcours ?

Dans l’affiche de la FDLM de cette année nous avons composé un mot-image autour du lettrage MUSIQUE à l’instar d’autres visuels dont nous sommes les auteurs (Nuit des musées 2015 et 2016, Journées du Patrimoine 2016, Typo en Mouvement ou Nuit Blanche 2019 à venir…).

En s’approchant, le spectateur découvre les subtilités de l’affiche et confirme sa première intuition, un peu comme le son lointain d’un air bien connu...

Pouvez-vous nous dresser la genèse de cette réalisation ?

Les oscillogrammes sonogrammes, « equalizers », sont des signes graphiques immédiatement reconnaissables par toutes et tous, qui représentent à eux-seuls l’immensité du paysage sonore et musical. Ces variations sont mises en page à la manière d’une partition, avec des couleurs fraîches et complémentaires qui s’entremêlent et laissent apparaître entre deux respirations le mot « musique » en blanc, dans un lettrage imposant qui soutient l’ensemble de la composition et crée un appel visuel fort.

 

Comment vous placez-vous par rapport aux créations antérieures ?

En appliquant notre univers graphique au thème de la musique, nous continuons de faire chanter les couleurs !

 
Que souhaitez-vous que les gens ressentent en la regardant ?
Avec cette affiche, le spectateur a à sa disposition plusieurs niveaux de lecture : de loin, il capte une ondulation colorée, et le mot « musique », qui lui indiquent immédiatement le sujet de l’affiche. En s’approchant, il découvre les subtilités de l’affiche et confirme sa première intuition. Un peu comme le son lointain d’un air bien connu, qui se précise lorsqu’on tend l’oreille…

  

Pour télécharger l'affiche, rendez-vous sur l'espace presse. 

Studio Des Signes : http://www.des-signes.fr/