La programmation du ministère de la Culture au Palais Royal

Publié le 14.06.2019
Le ministère de la Culture propose, dans le jardin du Palais Royal, pour la 38e édition de la fête de la musique, une programmation artistique qui réunira de 16h à 23h les pratiques amateurs et professionnelles avec des artistes et formations musicales majeurs de la scène française et internationale. À 20h, l’Hymne à la joie sera interprété dans toute l’Europe.

Ainsi, la fanfare de l’ENS Ulm - École normale supérieure, la chorale Envie de Chanter et une harmonie de la Confédération Musicale de France investiront les allées du jardin. Dans les salons du ministère, le Hall de la chanson fera chanter le public. En soirée, la Maîtrise populaire de l’Opéra-Comique, l’Orchestre National de Jazz et Keren Ann se succèderont sur la scène du Palais Royal.

À 20h précises (utc+2), toutes les européennes et tous les européens sont invités à interpréter L’Ode à la joie de la Neuvième symphonie de Beethoven avec les vers du poème de Schiller afin de créer un instant de partage et d’allégresse qui permettra d’illustrer en musique la devise de l’Europe : « Unie dans la diversité ».

Le programme dans le détail :


16h30 - 19h20 : Concerts autour du bassin (jardin de Palais Royal)

La fête de la musique est par essence le rendez-vous de tous les amateurs. Le ministère de la culture ouvre les festivités en invitant plusieurs formations musicales constituées d’amoureux de la musique et la pratiquant en amateur. Cette année le Jardin du Palais Royal raisonnera des sons et des voix de la
fanfare de l’ENS, de la Chorale Envie de chanter et d’une harmonie de la Confédération Musicale de France constituée pour cette occasion de plusieurs harmonies d’Île-de-France.

16h30 - 17h30 : Fanfare de l’ENS Ulm

La vocation de la fanfare de l’École normale supérieure est de promouvoir la culture fanfaronne avec un répertoire entre brassband et pop.

17h45 - 18h30 : Chorale « Envie de chanter »

Envie de chanter est la chorale « feel good » de ceux qui ont envie de chanter. Elle répète et se produit dans des bars, avec un répertoire très éclectique allant de Verdi à Rihanna. Cet ensemble est dirigé par Marco Avallone.

18h30 - 19h20 : Harmonie de la CMF

80 musiciens issus de différentes harmonies de la Confédération musicale de France se réunissent ce 21 juin pour un concert exceptionnel et festif dans les jardins du Palais Royal.


16h - 18h : Le Hall de la chanson (ministère de la Culture)

Pour la fête de la musique le Hall de la chanson s’installe dans les salons du ministère, rue de Valois.

C’est ainsi que le Salon Alechinsky accueille pour un Bœuf musical un trio d’improvisateurs qui joue des titres célèbres en version purement instrumentale et dans des arrangements inattendus. Il s’agit de les reconnaître sous leurs habits du jour ! Avec Claude Barthélémy (guitare et oud), Mathias Levy (violon) et Georges Sayah (percussions, didjeridoo, batterie)

Et au Salon des Maréchaux, une deuxième proposition pour jouer avec les chansons : les chanter !
une alternance de moments de chant participatif, sous la direction d’Olivier Hussenet, et des tours de chant des élèves du TEC (Théâtre-école du Hall de la chanson) et du Conservatoire national d’art dramatique, avec Axel Nouveau (piano et arrangements).

Au programme du chanter ensemble : L’Ode à la joie, Neuvième symphonie de Ludwig van Beethoven ; Padam... Padam..., répertoire d’Édith Piaf ; La chanson de Prévert, de Serge Gainsbourg et Emmenez-moi, de Charles Aznavour.

Pour s’y préparer, consultez les tutoriels du Hall de la chanson sur le site de la fête de la musique et prenez vos billets.


19h20 - 20h : La Maîtrise Populaire de l’Opéra Comique, dirigée par Sarah Koné (scène du Palais Royal)

La Maîtrise Populaire de l’Opéra Comique est un programme d’éducation artistique dédié aux jeunes de 8 à 25 ans de toutes origines sociales et non musiciens au départ. Faisant des arts de la scène un levier d’intégration sociale, cette formation pluridisciplinaire (chant, musique, théâtre, danse et claquettes) s’inscrit au cœur du parcours de l’élève, du CM1 à l’université.

Né d’une réflexion sur l’innovation pédagogique et les méthodes actives d’apprentissage, ce cursus à horaires aménagés atteste de l’efficacité du modèle comme vecteur d’affirmation de soi, par l’exigence artistique et de lutte contre le décrochage scolaire.

Avec le soutien de :

Fondation Bettencourt Schueller | La France s’engage - Total Foundation | Fondation Égalité des chances | Fondation RATP | Fondation SNCF | Mécénat Musical Société Générale | ministère de l’Éducation nationale ministère de la culture | Ville de Paris | Vivendi create Joy


20h10 - 21h30 : L'Ochestre National de Jazz (scène du Palais Royal)

L’Orchestre National de Jazz, dirigé par Fréderic Maurin, rend hommage à Ornette Coleman. Dancing in your head(s), avec des arrangements de Fred Pallem, revisite les différentes périodes créatrices du compositeur, mais aussi d’autres artistes de la galaxie qu’il a engendrée — Julius Hemphill, Éric Dolphy et Tim Berne.


21h50 - 23h : Keren Ann (scène du Palais Royal)

Keren Ann est actrice, compositrice et interprète, et une artiste de rencontres aussi éclectiques qu’internationales : David Byrne, Iggy Pop, Luz Casal, Rosa Pasos, Anna Calvi, Jane Birkin, Henri Salvador ou Françoise Hardy ont chanté ou repris ses chansons.

En parallèle de ses albums et nombreuses tournées, elle travaille sur des bandes originales pour le cinéma (La femme la plus assassinée du monde de Franck Ribière entre autres) mais aussi pour le théâtre ou la danse contemporaine (collaborations avec les chorégraphes Sharon Eyal ou Damien Jalet). Bleue est son huitième album solo. La mélancolie, compagne de route de Keren Ann et du folk, domine dans ce nouvel album où l’artiste raconte l’éphémère pour la première fois en français. Comment l’amour, l’attachement, aussi immense soit-il, se délite et se saborde.