A Paris, trompettes, interculturalité et « groove obsédant » au programme de la Fête de la musique 2021

Plutôt classique, électronique ou musiques du monde ? Quels que soient vos goûts, vous devriez être un peu rassasiés avec cette édition de la Fête de la musique, qui arrive à point après une année dramatiquement exempte de concerts. Petite sélection d’événements programmés à Paris.

Amateur de musique de chambre?

Vous devriez trouver votre bonheur le 21 juin avec l’Orchestre de chambre de Paris, qui partage la scène avec les jeunes musiciens du Conservatoire à rayonnement régional de Paris (programme en attente dans le premier cas).

D’abord de 18h à 22h dans la Cour de l’hôtel d’Albret, avec au programme des œuvres de Georg Friedrich Haendel, de Henry Purcell, de Johann Sebastian Bach, mais aussi des chansons de Paris, interprétées par un duo de trompettes composé d’Adrien Ramon et de Jean-Michel Ricquebourg.

Place ensuite aux œuvres de Ludwig van Beethoven, Gioacchino Rossini, et les Français Francis Poulenc, Georges Bizet et… Édith Piaf, avec le trio d’anches composé d’Ilyes Boufadden-Adloff (hautbois), Florent Pujuila (clarinette) et Fany Maselli (basson), et la participation de Marion Vergez-Pascal (mezzo-soprano).

Accès libre - Cour de l’hôtel d’Albret, 31 Rue des Francs Bourgeois, 75004 Paris.

 

Autre scène, autre programme, toujours en compagnie de l’Orchestre de chambre de Paris, cette fois-ci dans les Jardins de l’Espace Cardin (Théâtre de la Ville). Vous pourrez ainsi vibrer à 20h à l’écoute de la Sérénade pour cordes en mi majeur d’Antonín Dvořák, avec Deborah Nemtanu (direction et au violon). Là encore, la scène est partagée avec les jeunes musiciens du Conservatoire à rayonnement régional de Paris qui piocheront de leur côté dans le répertoire d’Astor Piazolla (cordes et accordéon).

Accès libre – Jardins de l’Espace Cardin, 1 avenue Gabriel, 75008 Paris.

 

Musiques du monde avec Mouss, Hakim et le chœur d’enfants de La cité des Marmots

Vous ressentez plutôt une envie de voyage ?

En route alors vers la Cour d’Honneur du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), où vous pourrez assister à un concert exceptionnel de Mouss et Hakim & le chœur d’enfants de La Cité des Marmots, dispositif d’éducation artistique et culturelle mené par Villes des Musiques du Monde, dont les deux anciens membres du groupe Zebda ont été les invités d’honneur en 2020-2021. 

Grâce à ce projet, des élèves des classes de Seine-Saint-Denis (93), du CE2 au CM2, sont entrés pendant un an dans l’univers musical des deux artistes, ont découvert et appris certains morceaux de leur répertoire teinté d’influences aussi variées que la chanson française ou kabyle, les chants de luttes italiens, le rock et le ska. Ils restitueront ainsi, en première partie, ce qu’il ont appris. Puis, en seconde partie, Mouss et Hakim revisiteront les chansons les plus connues de leur répertoire, ainsi que certains morceaux d’anthologie de la chanson française, avec un clin d’œil particulier au chanteur Rachid Taha, un artiste qui les a beaucoup inspirés : « Il a ouvert la porte. À jamais, il sera le premier d'entre nous. » Ce concert inédit ouvre une série d’événements culturels qui seront présentés au Cnam de décembre 2021 à avril 2022 autour de l’exposition Douce France. Le musée des Arts et Métiers accueillera en effet une exposition inédite consacrée à l’interculturalité dans la musique autour de la figure de Rachid Taha.

 

A noter que dès septembre 2021 démarreront les Olympiades culturelles, organisées par le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques 2024. Cette restitution de La Cité des Marmots marque ainsi le départ de l’itinérance de ce projet d’Éducation Artistique et Culturelle, qui fera escale dans les villes olympiques de Paris et Marseille, à l’initiative de Villes des Musiques du Monde (Aubervilliers) et de la scène de musiques enfance&jeunesse, Nomad’Café (Marseille).

Invitation pour deux personnes et sur réservation auprès de pascale.heurtel@lecnam.net et dans la limite des places disponibles – Cnam, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris. Dans le cadre des recommandations sanitaires liées au Covid-19, les gestes barrières seront strictement appliqués par le public et seront respectés par les personnels et organisateurs sur place. Distribution de gel hydro-alcoolique à l’entrée et à la sortie du concert, distanciation physique entre les groupes et port du masque impératif.

 

Électro expérimentale au Petit Bain

Vous êtes plutôt branché électro, ne craignez pas la musique expérimentale et avez le pied marin ?

Parfait ! Prenez dès 17h la direction du Petit Bain, « équipement culturel flottant » sur la Seine amarré au pied de la Bibliothèque François Mitterrand dans le 13e arrondissement de Paris. Là, le plateau est à 100% féminin et jeune.

Bien installé sur le rooftop, vous pourrez ainsi vous laisser bercer, ou secouer, par les « tracks au groove obsédant » qui « distillent des histoires lubriques et sombres » de Mila Dietrich, artiste inspirée par « la coldwave, l’EBM, et la trance ». Dans le programme publié sur le site du Petit Bain, celle-ci est même qualifiée de « prêtresse des exutoires nocturnes, des dédales suintants et des dancefloors sans lendemain ».

Place sera également faite au Petit Bain au hardcore, aux percussions, à l’ambient et aux « larmes de techno » de Dépression Mondaine, membre du collectif queer marseillais Error.tpg, qui « se plaît à proposer des sets hybrides oscillants entre joie maladive et catharsis lancinante ».

 

Ne partez pas ! La fête n’est toujours pas terminée, puisque que la DJ et productrice Sara Zinger, lauréate du BPM Contest, tremplin pour les musiques électroniques françaises, est également au programme. Tout comme le duo montpelliérain Denuit, qui « propose une DarkWave teintée de punk inspirée par les figures originelles de la scène gothique » et des textes qui «racontent la vie et les crampes d’estomac », ainsi que Ghost Dance, qui « distille un son froid et implacable » avec des « beat métronomiques » et des « basses tranchantes ».

Accès gratuit – Petit Bain, 7 Port de la Gare, 75013 Paris.